Prenons soins de nos reins

Publié le 24 Avril 2013

Plantes et Santé

N° 132 – Février 2012

 

Le rein est un organe populaire mais étonnamment méconnu, fragile il doit être préservé. Il effectue de multiples fonctions comme la régulation de la tension artérielle, production hormonale mais surtout, avec le foie et les poumons, c’est un des principaux organes de détoxication du corps.


Physiologie et fonction :

 L’expression « avoir mal aux reins » indique une douleur au niveau des lombaires alors que ces deux organes sont situés sous les dernières côtes ! 

 Organes de filtrage phare du corps ce sont des émonctoires c’est-à-dire qu’ils éliminent les déchets (organes de détoxification comme le foie, les poumons, les intestins et la peau).

Véritable « station d’épuration » du sang grâce à leurs cellules qui filtrent le plasma sanguin afin de le débarrasser des déchets médicamenteux, toxiques environnementaux et de toxines venant du métabolisme des aliments ; ce ne sont pas moins de 180 litres de sang qui sont filtrés  et 1l à 1,5 litre d’urine émis par jour.

Hormis ce travail d’épuration, les reins produisent la rénine qui régule la pression sanguine et l’érythropoïétine qui a une fonction dans la production de globules rouges. Ils gèrent aussi la juste quantité d’eau et de sels minéraux nécessaire à notre organisme et transforme la vitamine D en forme active.

D’autre part, le bon fonctionnement des reins est primordial pour l’équilibre acido-basique du corps* : en effet, bon nombre de maux (sciatique, rhumatisme, tendinite, fatigue, stress etc.) sont dus à une alimentation trop acide ou acidifiante avec l’accumulation de cristaux, solubles dans l’eau, qui seront éliminés par l’urine.


Comment prendre soins d’eux ? :

En évitant tout ce qui les fragilise comme les métaux lourds, les médicaments, le fluor, l’alcool, le tabac, l’excès de sel, de café, de thé ou de chocolat.

On réduit voire exclut le sucre blanc raffiné (et tous les aliments qui en contiennent),

on consomme plus de légumes que de viande et farineux,

on augmente l’apport d’aliments alcalins comme les légumes verts et colorés, les pommes de terre, les châtaignes, les amandes et les bananes.

 Nos reins ont besoin d’eau pour fonctionner ; il faut boire suffisamment et normalement suivant sa soif ; préférez l’eau minérale plate, faible en minéraux, à l’eau gazeuse souvent trop salée.


Les plantes amies :

Le persil est diurétique ainsi que la piloselle qui élimine l’urée.

 En prévention des calculs, on peut utiliser l’orthosiphon ;

en cas de cystite une décoction de queues de cerise est efficace.

La verge d’or est efficace dans les cas d’encombrement rénal et de calculs.

 

                                                            Présenté par Bernadette GUIGNOT

 

* Le livre « Gérez votre équilibre acido-basique » de Christopher VASEY est disponible à la bibliothèque.

 

 

Rédigé par UCY

Publié dans #Santé-alimentation -

Repost 0
Commenter cet article