A propos du communiqué de presse de Terre du Ciel

Publié le 31 Janvier 2010



L’UNION COMTOISE de YOGA est abonnée depuis plusieurs années à la revue « Terre du Ciel » devenue « Sources » dont nous nous faisons l’écho sur ce blog.

Nous apprécions beaucoup cette revue ouverte à des témoignages de parcours spirituels variés.  Cette revue fut créée par Alain Chevillat et son épouse Evelyne fin  1989.

Mais Terre du Ciel c’est aussi « l’Université des savoirs et sagesses du monde « qui organise tout au long de l’année des stages, des conférences, des rencontres. Parmi nous, plusieurs se sont déjà rendus à ce tire au domaine du Chardenoux .

C’est donc avec beaucoup de tristesse, de consternation , d’étonnement  que nous avons pris connaissance de ce communiqué de presse de Terre du ciel à propos d’une perquisition intervenue dans ses locaux le 7 janvier dernier et dont vous pourrez découvrir ci-dessous le déroulement sous le titre « mise en arrêt  par l’état », communiqué de presse publié le 19 janvier par son gérant Alain Chevillat.

  C’est parce que nous nous sentons proches de l’engagement de ce dernier  et  notamment parce que nous apprécions sa revue « Sources » que nous souhaitons aujourd’hui porter ces faits à votre connaissance .

Nous sommes très attachés aux valeurs de notre République et d’abord à la première d’entre elle, celle de liberté. Nous sommes respectueux de ses services et de leurs actions  qui peuvent aider la justice à se  faire une opinion mais nous souhaitons qu’avant que celle-ci s’exprime tout soit mis en œuvre pour que l’activité de Terre du Ciel puisse reprendre normalement et rapidement.

   Enfin nous faisons appel à vous pour réagir sur le blog dans la rubrique « commentaires »mais aussi et surtout pour apporter votre témoignage de votre vécu à Terre du Ciel , votre soutien en adressant ceux-ci à :

soutien.tdc@terre-du-ciel.fr

La Présidente : Dominique Bart

Le responsable du blog : Denis Brossier

                                             


                                                                                                              -------

Communiqué de presse du 19 janvier

 

Terre du Ciel

mis en arrêt de travail par l’État - sans jugement –

 

 

Jeudi 7 janvier à 8h45, 3 voitures déboulaient à toute allure dans la cour d’honneur du

Domaine – avant de repartir vers les bureaux.

 

À 9h précise, une vingtaine d’hommes intimaient au personnel l’ordre de ne plus toucher à

rien – ni papier, ni ordinateur, ni téléphone – tandis que 2 fourgons bleus de la gendarmerie se

positionnaient devant les 2 entrées du Domaine, et qu’en descendaient des hommes armés, en

treillis d’opération militaire : défense d’entrer et de sortir. C’était une perquisition.

 

Il y avait là des hommes et femmes de la brigade de recherche, brigade financière, Urssaf,

inspection du travail – avec un spécialiste de l’informatique et – ce qu’on découvrira à la fin -

un médiateur psychologue.

 

L’ambiance fut celle d’une véritable opération militaire qui mit tout le monde en situation

d’hors-la-loi et créa une ambiance de culpabilité traumatisant l’ensemble du personnel pour

plusieurs jours.

 

La perquisition dura de 9h à 18h sans interruption. La moindre pièce et le moindre placard

furent visités et fouillés. Des cartons de dossiers furent mis sous scellés et emportés, tous les

ordinateurs – (sauf un sauvé in extremis) – soit 16 appareils – furent débranchés et emportés,

ainsi que le serveur central, les sauvegardes, les disques durs annexes et tous les logiciels.

 

Chaque membre du personnel était en permanence encadré de 3 personnes et harcelé de

questions ou de remarques ironiques :

Est-ce qu’on vous oblige à porter un uniforme ?

Est-ce qu’on vous oblige à faire de la gymnastique ?

Les repas sont-ils végétariens ? Sont-ils bons ?

D’où viennent les stagiaires ?

 

À l’évidence, les gendarmes avaient une idée bien précise derrière la tête : nous n’étions pas

une entreprise classique et il y avait un « big boss » tout puissant sur les corps et les esprits.

Quelques incidents cependant ébranlèrent leur conviction :

- dans la bibliothèque, il y avait des livres sur toutes les traditions et sur tous les sujets.

Cela les étonna.

- ils trouvèrent chez le gérant 2 petites salles de méditation : « Oui, car mon mari et

moi, nous ne suivons pas la même voie ». Le gendarme resta très perplexe sur cette

réponse. Cela ne cadrait pas avec le monolithisme culturel et intellectuel supposé du

lieu.

 

Les années précédentes, nous avions déjà eu 2 contrôles fiscaux, 2 contrôles URSSAF et une

visite de l’inspection du travail. C’étaient des contrôles « civilisés » où l’on se quittait sur une

poignée de mains. Ce fut, cette fois, une opération militaire.

 

Pourquoi cette différence ? La nature des questions posées et des remarques rend la réponse

très claire : les contrôles précédents concernaient une entreprise. Cette fois, il s’agissait d’une

« secte », le grand satan de la société actuelle. Les gendarmes ont cherché partout de la

drogue, ouvrant et reniflant tous nos flacons de pilules ayurvédiques et d’huiles essentielles,

ils ont cherché des virements à l’étranger citant l’Inde à plusieurs reprises, peut-être ont-ils

aussi cherché des armes ?

Je crois qu’ils ont été impressionnés par le calme et la dignité de l’ensemble du personnel.

Leur psychologue, censé travailler sur ceux qui « pètent les plombs » dans une telle situation,

n’a pas eu à intervenir. Tous ses collègues le blaguèrent à ce sujet à la fin de la visite.

 

On peut penser qu’une telle opération militaire est parfois nécessaire. L’était-elle en ce qui

nous concerne ? Ce présupposé manifeste de « secte dangereuse » est-il justifié par les faits ?

Pourrait-on alors comprendre l’amitié et la collaboration régulière de tant de personnalités du

monde de la culture, des sciences et des arts ? Peut-on comprendre le partenariat officiel que

nous accorde la NEF, fondateur de la future « banque éthique européenne » ? Peut-on

comprendre l’amitié profonde qui nous lie à de si nombreux religieux de tous bords :

catholiques, protestants, orthodoxes, musulmans, bouddhistes, hindouistes et autres ? Terre du

Ciel est au contraire bien connu pour sa large ouverture, son désintéressement et son haut

niveau d’exigence en terme de qualité de programmes.

 

L’un des hommes de la perquisition sauva peut-être l’honneur du groupe. S’adressant à

Evelyne : « Je regrette, Madame, d’avoir à faire mon travail dans de telles circonstances ».

Un fait demeure : la gendarmerie a emporté tous les ordinateurs, tous les fichiers, tous les

carnets d’adresses, beaucoup de dossiers en cours, et beaucoup d’argent provenant du

règlement des stages et des abonnements aux revues, et en instance de partir à la banque.

 

Nous sommes pratiquement dans l’impossibilité de continuer à travailler. Nos programmes

d’été doivent être bouclés dans un mois. Si ce n’est pas fait nous frôlons la catastrophe, et

aujourd’hui nous ne pouvons rien faire. Aucune date ne nous a été donnée pour la restitution

du matériel : « l’enquête prime ». Une requête en restitution a été introduite auprès du

procureur et nous sommes dans l’attente d’une suite. Nous avons proposé que tous les fichiers

soient copiés et sommes prêts à collaborer avec la justice sur ce point.

 

Je pose la question : l’État français peut-il tuer légalement une entreprise et mettre au

chômage 18 salariés avant que celle-ci ne soit jugée ? Est-ce cela l’État républicain,

démocratique et laïque dont on nous demande d’être fier ? Est-ce cela la justice de notre

pays ? Un état, qui se dit de droit, peut-il bafouer délibérément la présomption d’innocence ?

J’en appelle à l’opinion publique.

 

Chardenoux, le 19/01/2010

Alain Chevillat

Gérant

 

 

 

A suivre sur www.terre-du-ciel.fr

contact : alain.chevillat@terre-du-ciel.fr

Avocat : Maitre Hincker - Strasbourg

 

                                                                                      ----------

                                                              Terre du Ciel : message du 16 février



Date: Tue, 16 Feb 2010

 

Bonjour

Je tiens à vous remercier de vos très nombreux témoignages et soutiens. Cela nous donne enthousiasme et ardeur pour continuer.

Nous avons récupéré tous les ordinateurs mercredi dernier. En forme ! Aucun fichier ne semble avoir été malmené.

Il reste encore tous les carnets adresses, argent, etc. Nous avons sollicité notre avocat pour que cela nous soit restitué dans les meilleurs délais.

Suite à l’annonce faite sur la dernière lettre concernant une aide au niveau administratif, 2 personnes actuellement travaillent sur une réorganisation administrative de Terre du Ciel.

 

Je veux ici vous confirmer deux informations importantes :

 

1 – Nous organisons une réunion publique d’information :

Terre du Ciel

Laboratoire d’un nouvel art de vivre

Samedi 27 février à 16h

à Louhans (le Palace, place de la libération – centre ville) (Saône-et-Loire)

Avec 8 intervenants

Bernard Ginisty, Pierre Yves Albrecht, Philippe Demaison, Brigitte Sénéca, Alain Michel, Marguerite kardos, Jacky Blanc, Alain Chevillat.

 

si vous êtes dans la région, venez nous soutenir avec vos amis.

si vous êtes loin, la réunion sera retransmise en direct sur internet (lien : http://hwcdn.net/x2i9t4e7/cds/terre_tv.html ). Elle y restera ensuite un mois. Si vous avez perdu ce lien, il sera affiché sur la page accueil de notre site : http://www.terre-du-ciel.fr/

Cette réunion est très importante. Elle nous permettra d’affirmer notre véritable identité et notre vocation par delà les fantasmes.

Merci de faire circuler l’information.

 

 

2 – Le Forum de Pentecôte à Aix-les-Bains se précise.

Vous trouverez sur le site une premiere information générale :

http://www.terre-du-ciel.fr/forum_pentecote.htm

Ce rendez-vous devrait être marquant pour tout notre mouvement en recherche d’un autre art de vivre.

 

Amicalement

Alain Chevillat




Rédigé par UCY

Publié dans #Sciences - arts et loisirs

Repost 0
Commenter cet article