le mantra OM et l'écoute en yoga

Publié le 16 Novembre 2012

 

 LES CARNETS DU YOGA 

n° 287 / mai 2010

 

Extrait de l'article  « A l’écoute »  de Sabine DOUCHAINA (pages 21 à 27)

 Sabine Douchaina a écrit un mémoire sur l’oreille, le son, les mantra et l’écoute. Les Carnets du yoga en présentent un extrait consacré aux mantras. L’écoute, base de la parole pour recevoir et donner est une voie d’évolution ainsi que la pratique du yoga.

 le mantra OM 

« d’ OM naquirent les Dieux, d’ OM naquirent les Astres,

d’ OM cet Univers tout entier composé de trois mondes

et d’êtres animés ou inanimés. »   Dyanabindu Upanishad

La syllabe sacrée OM est le mantra le plus célèbre de tous. OM symbolise l’Absolu, le son primordial, la pulsation de l’univers. Il est mentionné dans tous les textes de l’Inde (les Veda, les Upanishad, les textes tantriques). Il figure au début et à la fin des prières.

Le son OM qui est composé de A-U-M, peut être considéré comme un résumé des cycles de la création.

 A -  symbolise l’émergence de l’énergie et est associé à Brahman le Créateur.

U - symbolise l’épanouissement de l’énergie et est associé à Vishnu,

le Protecteur, celui qui maintient.

M - représente le retour de cette énergie, sa résonance, il est associé à Shiva,

le Destructeur.

A travers la syllabe OM s’exprime donc l’intégration des trois facettes de la vie : naissance, vie et mort.

C’est en chantant le son OM que je me trouve parfois confrontée à un souffle court au départ : souhaiter le faire durer, le faire résonner alors, qu’un frein demeure. Puis au fur et à mesure de l’assise, certaines tensions corporelles cèdent et le mental lâche prise (celui du bien vouloir faire),  et l’ancrage dans le centre de gravité s’affirme ; le son se déploie dans la légèreté et dans une intensité nouvelle. Le son à ce moment-là est porté par un souffle ample, régulier et fluide. Mon corps devient alors caisse de résonance.

 Quant à la pratique des mantra, c’est "le cheminement vers", qui importe et comme pour tout autre aspect de yoga nous pouvons résumer avec une phrase parfois entendue en salle de yoga : "seul l’exercice de la conscience éveille la conscience." Seule la pratique du mantra permet d’entrer dans sa signification.

 Yoga Sutra de Patanjali, verset I-28 :

« La répétition de ce mantra permet d’entrer dans sa signification »

 

 l'écoute - état de réceptivité et de présence  

 C’est à travers l’écoute corporelle que le mental se stabilise au mieux. Dans le lâcher prise qui suit l’âsana, il s’agit de percevoir l’empreinte subtile, vibratoire de la posture. L’écoute plonge alors dans sa profondeur.

 N’avons-nous pas tous déjà fait l’expérience que le fait d’être écouté par quelqu’un, "reçu et compris dans ce que nous étions à un instant donné", nous a calmés, a enlevé un poids, a mis de la distance entre nous et un vécu blessant, stressant ou limitant ?

Le yoga dont la racine « joug » veut dire atteler, relier, permet de lier les morceaux éparpillés, dispersés, enfouis peut-être dans le subconscient ou l’inconscient. Dans ce processus d’intégration, il propose de faire entendre à la conscience ce qui émerge à l’intérieur. Grâce au temps d’écoute, à ce moment d’observation des sensations internes après la posture ou l’exercice respiratoire (prânâyâma) le yoga donne son sens à ce qui s’exprime à travers soi.

 L’écoute des autres - Développer l’art d’écouter signifie rester en silence, reconnaître l’autre, le comprendre, devenir perméable et disponible à ce qu’il cherche à exprimer. Cela implique d’être vide de tout savoir, de tout jugement. Cela nécessite aussi un mental calme et ouvert à d’autres réalités que les miennes. Chacun a sa façon spécifique d’être au monde ; dans chacun, la créativité de la vie s’exprime différemment.

L’écoute est un moment de réceptivité, un accueil de la conscience de l’autre pour trouver peut-être ensemble « la conscience qui relie tout ». Savoir se taire quand c’est le moment et savoir trouver le mot juste au bon moment. L’écoute est alors ma présence à l’autre, elle devient le présent, un cadeau, un don et dans ce miroir transparent, qui ne prendrait pas des ailes pour tenter l’exprimer l’être profond qui est en lui ?

Les pratiques du yoga libèrent l’écoute de l’autre, car elles désencombrent les agitations du mental, elles créent du recul et un vide qui puisse accueillir autre chose que le cercle vicieux de mes propres projections. Me sentir apaisée, être claire et transparente sur les plans mental, psychique et corporel est une condition indispensable pour pouvoir accueillir l’autre, l’écouter, donc le rencontrer.

 

voici un extrait d'article sur l'écoute, il s'agit uniquement d'un extrait,

je n'ai pas tout repris car le dossier des Carnets du yoga est assez long. 

 j'espère donner envie de lire les revues !

 

présenté par Catherine CUNEY

 


 

Rédigé par UCY

Publié dans #YOGA

Repost 0
Commenter cet article