Vivre l'économie autrement

Publié le 18 Novembre 2012

Dans le cadre de notre groupe de réflexion

sur le thème "Notre place dans le monde aujourd'hui"

Les informations qui nous envahissent parfois, ne nous permettent plus de savoir qui nous sommes dans ce monde aujourd'hui. Pour trouver sa place dans le monde il nous est nécessaire de comprendre les enjeux économiques qui nous dépassent et de voir que certains pensent à une économie différente plus proche de l'humain !

Nous souhaitons faire profiter le plus grand nombre à cette réflexion, n'hésitez pas à nous donner vos commentaires. Merci

Une participante nous propose l'écoute d'une émission, très intéressante, présenté par Frédéric Lenoir dont nous avons parlé à propos de son livre "l'âme du monde".

Emission de France Culture "des racines et des ailes"

Emmanuel Faber vice-président du groupe agroalimentaire Danone, qui emploie près de 100 000 personnes dans le monde. Il a publié cette année « Chemins de traverse : vivre l'économie autrement » qui a reçu en octobre le Prix Humanisme Chrétien.

 

Rédigé par UCY

Publié dans #Activités UCY, #Environnement-écologie

Repost 0
Commenter cet article

michèle joriot 19/12/2012 19:14

Bonjour Dominique
J'ai enfin pu écouter l'émission "vivre l'économie autrement" et j'ai apprécié l'interview d'Emmanuel Faber. Il y a beaucoup d'idées préconçues à propos des entreprises industrielles et cela me
fait mal quand je les vois attaquées de toutes parts comme c'est souvent le cas en France. Il y a aussi des gens bien à la tête de certaines et ce dirigeant en fait partie. Ses propos réchauffent
le cœur car ils sont empreints d'une grande humanité. Il n'y a pas que l'argent qui compte et les actionnaires l'ont bien compris puisqu'ils ont voté pour le projet de leur dirigeant en très grande
majorité. Le Soi était présent. Bien amicalement. Michèle

yvonne 22/11/2012 16:44

Bonsoir Dominique,
Un grand merci à toi et à Bernadette qui m'avez permis d'écouter ce reportage.
Il semblerait que l'on puisse conjuguer Économie, Humanisme, et même Spiritualité et j'en suis ravie.
Sans vouloir être pessimiste, combien y a t'il d'Emmanuel FABER dans cette économie mondiale sans règles ni lois ?
J'ai apprécié le texte de Baudelaire qui, il y a plus de 150 ans, parlait de ruine ou progrès universel.
En fait, il y a 2 logiques :
- la rentabilité,
- la qualité de vie, de relation
et sans hésiter j'opte pour la seconde.
Bien amicalement à vous toutes.
Yvonne