Jean Bévalot nous a quitté

Publié le 27 Octobre 2011

Nous apprenons avec beaucoup de peine

le décès de JEAN BEVALOT


Pilier dès le début de notre association, il a œuvré parmi nous, tout au long de ces années. Tour à tour vice-président, président, membre du Conseil, il a joué à chaque fois un rôle bénéfique. Tous les membres de l’UCY ont profité de son travail, de ses conseils avisés et tout spécialement de sa " présence " toujours pleine de bienveillance. Nous lui devons beaucoup et nous prenons part à la peine de toute sa famille, en particulier de son épouse Geneviève, toujours adhérente à notre association et de sa sœur Colette Bévalot-Baudin, fondatrice de l’UCY.

Merci  Jean pour ton dévouement à notre association, tu lui as donné les moyens de faire connaître le yoga dans sa vérité et dans tous ses aspects et donc  à atteindre ses buts.         

 Micheline Bartoli - ancienne Présidente de 90 à 93.

 

 

Il était un ami,

C'est une grande figure de l'Union Comtoise de Yoga qui disparait en la personne de jean Bévalot. C'était un homme aimable, gai, toujours prêt à rendre service. Nous avons collaboré durant de nombreuses années à la préparation de l'Amiyoga et j'ai pu apprécier ses compétences et son efficacité. Entre nous existait une complicité naturelle. Je l'estimais beaucoup, le considérant comme un grand frère. Bref nous nous aimions bien. que de bons moments passés à la maison pour élaborer le journal en compagnie d'Evelyne, Helga, Micheline et les autres... Il règnait autour de la table une ambiance de bonne convivialité et de travail tout en sirotant une tasse de café et un morceau de chocolat l'accompagnant. Voilà pour moi, des souvenirs inoubliables, c'est donc avec une grande tristesse que je tiens à lui rendre hommage aujourd'hui de tout mon coeur.

Gilbert Millot - fondateur de l'Amiyoga.

 

 

 

Texte choisi par Geneviève Bévalot pour lui dire adieu


 

Vous pouvez verser les larmes  parce qu'il s'en est allé,

Ou vous pouvez sourire parce qu'il a vécu.

 

Vous pouvez fermer vos yeux parce que vous ne pouvez plus le voir,

Ou vous pouvez ouvrir vos yeux et voir tout ce qu'il vous a laissé.

 

Vous pouvez tourner le dos à demain et vivre hier,

Ou vous pouvez chérir sa mémoire et la laisser vivre.

 

Vous pouvez pleurer et vous fermer, ignorer et tourner le dos,

Ou vous pouvez faire ce qu'il aurait voulu :

 

Sourire, ouvrir les yeux, aimer et continuer.

 

Tiré d'un poéme de Eileen Cicole

 

 

 

 

 

 



 

Rédigé par UCY

Publié dans #Activités UCY

Repost 0
Commenter cet article