Vivre dans un écoquartier

Publié le 23 Mars 2010

Quelle santé

N° 46 – février 2010

 

  

Le Grenelle de l'environnement prévoit la création d'au moins un écoquartier par ville d'ici à 2012, Sous ce terme très à la mode se cache bien plus qu'un ensemble d'habitats économes en énergie.

 

Les écoquartiers débarquent en France, après s'être développés dans les pays nordiques. Les pionniers en la matière : Royaume-Uni, Suède, Pays-Bas, Allemagne, Danemark. Leurs atouts écologiques sont multiples : des bâtiments basse consommation, la récupération des eaux pluviales pour faire fonctionner les toilettes et les machines à laver, des parcs de voitures partagées, des installations solaires thermiques et photovoltaïques en toiture ou en façade...

 

Une mixité fonctionnelle importante : des logements, mais aussi des bureaux, des établissements scolaires, des espaces verts, des équipements sportifs et gérontologiques, des commerces et des services en tous genres sont prévus dans le projet de la zone d'aménagement concerté (ZAC) de Bonne, à Grenoble.

 

En France, les mentalités évoluent ;  Strasbourg et Bordeaux sont des villes pionnières.

A Nantes et à Lyon, des HLM sont éco-conçus afin d'éviter la transformation en ghetto pour riches.

 

Les dérives ? Que des réalisations avec un mieux-disant environnemental s'autoproclament éco-quartier. Ces vitrines sont politiquement payantes et attirent l'attention des médias. « Nous sommes dans un monde de communication, beaucoup d'élus préfèrent donc privilégier le neuf à la réhabilitation qui passe souvent inaperçue. Regrette Catherine Charlot-Valdieu. Or la rénovation est primordiale. »

 

Pour plus d'informations, la revue Quelle santé est à votre disposition à la bibliothèque de l'UCY.

 

Revue présentée par Monique Guillin

Rédigé par UCY

Publié dans #Environnement-écologie

Repost 0
Commenter cet article