SANTE YOGA - décembre 2009

Publié le 24 Décembre 2009



                  Santé Yoga n°101 –décembre 2009

                                          Présenté par Denis BROSSIER

                                                           

------

 

Rencontre avec Niki Stylianou, sculpteur dont les oeuvres ont été présentées à l’orangerie du Sénat et au Grand Palais. Par Laurence Pinsard

 



sculpture Lady Chi


De quelle manière sculpture et yoga se rencontrent dans votre univers ?

Yoga et sculpture sont pour moi un voyage permettant d’aller au plus près de sa conscience pure. Quand on sculpte il arrive  que l’on soit proche d’un état méditatif. C’est comme un enchaînement physique qui amène le mental à lâcher et une fois qu’il lâche, on devient canal. Alors la main fait le travail, la main suit…C’est une sorte d’état de grâce.

Qu’apporte le yoga à votre création ?

La création est une alternance de doute et de plénitude. Le yoga m’aide à accroître ces moments de plénitude et à faire taire le mental pour que l’intuition retrouve sa place d’origine et me guide.  Le yoga m’aide à me centrer sur moi-même, à être dans l’instant et à chercher les choses de l’intérieur.

sculpture Samasara






-----

L’équilibre acido-basique : sédentarité, stress et mauvais choix alimentaires entrainent un excès d’acidité qui perturbe un équilibre acido-basique pourtant essentiel à notre santé. Comment restaurer cet équilibre ? Par Laurence Pinsard

Parmi les molécules qui constituent notre corps ou y circulent, certaines sont acides et d’autres à l’inverse sont basiques ou alcalines explique Christopher Vasey dans « gérez votre équilibre acido-basique ».

« Lorsque le corps reçoit et surtout produit plus d’acides que les systèmes d’adaptation peuvent en gérer, l’équilibre est rompu » ajoute Valérie Vidal bio-nutritionniste. L’acide que l’organisme n’arrive pas à éliminer est stocké dans le tissu conjonctif qui soutient et relie les organes. Les conséquences et symptômes sont nombreux et variés : les voies respiratoires peuvent être touchées entraînant rhumes, rhinites, pharyngites mais aussi la peau avec sécheresse cutanée, irritation, eczéma et aussi le les dents, le système urinaire, le système osseux….L’acidose peut même avoir des répercussions sur l’état psychique.

Revoir son alimentation et hygiène de vie : Des bandelettes vendues en pharmacie permettent de mesurer le ph urinaire (1). Pour commencer il faut revoir son alimentation et réduire les aliments acidifiants au profit d’aliments alcalinisants.

Dans les grandes lignes, il faut réduire les protéines animales cause principale d’acidification et limiter au maximum les sucres et céréales raffinées. Consommer des produits alcalinisants : pomme de terre, carotte, céleri, fenouil, avocat, graines germées…

Si le terrain est acidifié depuis longtemps il s’agira aussi de drainer les acides en buvant de l’eau, des plantes diurétiques, et en réalisant des mono diètes de fruits et légumes et en multipliant les séances de hammam et sauna.

(1)De 1 à 7 le ph est acide et de 7 à 14 il est basique

Pour aller plus loin : « gérez votre équilibre acido-basique « par Christopher Vasey éd. Jouvence et « Restaurez votre équilibre acido-basique » de Valérie Vidal éd. Anagramme.

 

--------

Le processus de raffinement de l’ego selon l’enseignement de Sri Shyamji Bhatnagar- Par Armelle Denolle.

L’ego est une énergie qui nous permet de focaliser l’attention sur une situation à résoudre. Il n’est pas mauvais en soi, il est nécessaire et utile, il a simplement besoin d’être éduqué.

 

La tradition tantrique représente le principe de Désir par un « linga », un phallus érigé. L’ensemble de nos motivations procède de trois grandes perspectives appelées traditionnellement les trois Lingas.

Le premier linga gère notre vie matérielle et se montre fondamentalement égocentrique. Il recherche la gratification. L’ego du premier linga se laisse facilement captiver par ce qui brille à l’extérieur et se valorise par ses avoirs par ce qui se voit.  Il investit beaucoup d’énergie dans l’espoir d’être reconnu. Il est très attaché au passé. Il met l’accent sur ce qui sépare, portant des jugements de valeur déformés par ses peurs, ses attirances et ses habitudes figées qui pensent pour lui. L’énergie se base sur les trois premiers chakras.

Le second  linga vise par un don de soi inconditionnel à prendre soin des autres pour les aider à s’épanouir, se consacrer à une cause vitale au service de la planète ou du divin. C’est l’éveil de l’amour inconditionnel. On devient moins susceptible, moins vulnérable, moins inquiet. On s’occupe moins de juger les autres et plus de s’ajuster soi-même. L’énergie se concentre sur les quatrième et cinquième chakras.

Ce n’est qu’au troisième linga associé  aux  sixième et septième chakras que surgit le désir de transcender le monde empirique de la dualité et d’entrer en communion avec le Soi divin. Le sens du service envers les autres est déjà bien développé et l’ego n’a maintenant plus qu’un objectif : élever son niveau vibratoire et découvrir le Soi, sur lequel il focalise toute son attention. Pour lui, tout le reste n’a que peu d’intérêt.

Rédigé par Denis Brossier

Publié dans #Santé-alimentation -

Repost 0
Commenter cet article