Retrouver la vie de l'esprit

Publié le 24 Juillet 2013

CLES

"trouver du sens, retrouver du temps"

Octobre - Novembre 2012 - n° 79

 

D'après un article de Marc de Smedt

Assistant à Fès, dans le cadre du festival des musiques sacrées, à un colloque sur le thème "Réenchanter le monde", j'ai participé à une table ronde "autour de la spiritualité dans l'univers du travail".

Nous avons débattu de la nécessaire moralisation de l'entreprise qui ne doit pas être uniquement une machine à cash. Nous avons parlé de l'étique de l'entrepreneur face à l'écologie de la planète, de la nécessité de créer des lieux où les salariés pourraient pratiquer yoga, relaxation ou méditation pour combattre le stress. Cela se fait de plus en plus dans  les pays anglo-saxons et remplace avantageusement la pause-cigarette... Mais je trouvais le terme "spiritualité" curieusement dilué et je me suis amusé à créer un acrostiche avec ce mot au pluriel, pour essayer de cerner au mieux son sens. Le Voici :

S : soi.

La recherche spirituelle commence en effet par et pour soi-même.

P : paix.

C'est la recherche d'une harmonie intérieure qui motive chacun à s'engager dans cette quête.

I : inquiétude.

Contrebalancer ces angoisses diffuses qui nous taraudent et nous stressent.

R : respiration.

 Retrouver la conscience de sa respiration puis l'amplifier permet de sortir du tohu-bohu mental.

I : intériorisation.

 Tournés sans cesse vers l'extérieur, nous devons apprendre à inverser le processus.

T : trésor.

Les solutions se trouvent d'abord en nous qui les cherchons souvent si loin.

U : unité.

  Savoir s'unifier, se rassembler, nous qui sommes tellement dispersés, s'avère primordial.

A : amour, bien sûr.

Avoir de la compassion, de l'empathie pour tout ce qui existe. Aimer mieux.

L : lucidité.

Ne pas se laisser déborder par ses illusions et par les manipulations.

I : intégrité.

Etre droit, honnête, est un concept majeur pour une vie épanouie.

T : tolérance.

 Ne pas s'enfermer dans ses idées, dogmes et théories, apprendre à écouter les autres.

E : esprit.

André Comte-Sponville définit avec raison toute spiritualité comme "vie de l'esprit".

S : silence.

C'est le dénominateur commun de toute religion, on ne le dit pas assez. Dieu est une parole à l'extrémité du silence, affirmait Isaac le Syrien, moine chrétien du IVè siècle.

J'aurai pu aussi employer le mot "sagesse", mais ils se confondent : quand on sait faire silence en soi, la sagesse apparait.

Ma conviction :

il y a autant de spiritualités que d'être humains.

 

pour aller plus loin : Marc de Smedt, éditeur, fondateur de la revue "Nouvelles Clés", a notamment publié "Petit Cahier d'exercice de méditation au quotidien" (jouvence 2010) et "Eloge du silence" (Albin Michel, rééd. 2012).

 


      Présenté par Dominique Bart

 


Rédigé par UCY

Publié dans #Spiritualité-philosophie

Repost 0
Commenter cet article