Que vous avez de belles dents !

Publié le 1 Juin 2012

Plantes et santé 

N° 123 Avril 2012

Présenté par Christiane Delabre

 

D’après un article de Vincent Delbecque

 

Pour entretenir l’équilibre de la flore bactérienne buccale une alimentation saine est primordiale. Prévenir l’acidification de la salive est essentielle car elle est la cause de caries, d’érosion dentaire, d’inflammation et de déchaussement des dents.

Le sucre vient en tête des aliments nuisibles aux dents ; il peut être remplacé par la stévia : cette plante originaire d’Amérique du Sud est désormais autorisée sous la forme de son extrait : le rébaudioside A. Ces principes actifs ont un grand pouvoir sucrant et préviennent les caries ; de plus, cet édulcorant est compatible avec le régime des diabétiques.

Légumes et fruits participent à rétablir l’équilibre acido-basique. On peut également citer la spiruline, une algue d’eau douce riche en vitamines, minéraux et chlorophylle est très alcalinisant. La pomme protège aussi des caries et limite la formation de la plaque dentaire.

Les dents des tout-petits La poussée des dents chez le nourrisson est généralement un moment pénible. Plusieurs plantes apaisantes peuvent être utilisées pour soulager les bébés : La guimauve, la propolis, la camomille romaine (connue en homéopathie sous le nom de Chamomilla).

Le rôle du brossage Il doit être parfait : un brossage des dents après chaque repas avec une brosse à dents en bon état et pour compléter ce nettoyage une brossette inter dentaire ou le fil dentaire.

Le choix du dentifrice est aussi important en fonction des problèmes de chacun : gingivite, saignements, blancheur. De nombreux dentifrices contenant du fluor sont remis en cause car l’excès de fluor pourrait se révéler nocif. Il est possible de fabriquer soi-même sa propre pâte pour les dents.


Pour éliminer les aphtes et les petites plaies 

le gel d’aloé vera est recommandé car c’est un cicatrisant efficace. Des huiles essentielles comme la lavande officinale, le thym à linalol, le tea tree ou le niaouli peuvent être employées pures sur un coton-tige ou diluées dans un gel pour huiles essentielles ou huile végétale.

Appliquer du vinaigre de cidre avec un coton-tige est un vieux remède traditionnel, douloureux mais radical !

Et ne pas oublier d’entretenir les gencives qui soutiennent les dents et assurent leur alimentation et leur maintien.

Une affection comme la parodontose qui résulte d’un entartrage des dents et d’une infection chronique de la base de la dent peut être soulagée avec des plantes en teinture mère diluée dans l’eau ou en infusion : on peut citer la prêle, l’achillée millefeuille, la sauge, la myrrhe

En cas de douleur dentaire

Il existe aussi des remèdes naturels comme le girofle qui contient une huile essentielle aux vertus antalgiques et antiseptiques ou la propolis.

Et pour terminer un avertissement concernant les amalgames dentaires de métaux contenant du mercure, de l’étain, de l’argent et du cuivre. Ces produits sont soupçonnés de faire apparaître certaines maladies. Il est possible de demander à un chirurgien-dentiste de les extraire et de les remplacer par des matériaux plus neutres. Il est alors recommandé de prendre du charbon actif avant l’extraction afin d’emprisonner les métaux sous forme inoffensive et aider leur élimination. Ensuite une cure de Chlorella poursuit ce travail. Par contre il faut aussi reminéraliser l’organisme après la cure notamment en magnésium.

Pour compléter cette détoxination on fera appel à l’ail des ours et à l’huile essentielle de coriandre.

 

Vincent Delbecque vient de publier avec Grégori Lemoine « Les plantes de la Drôme et leurs usages » Aux Editions Savoirs de Terroirs.

 

Rédigé par UCY

Publié dans #Santé-alimentation -

Repost 0
Commenter cet article