Être zen

Publié le 7 Janvier 2015

   

 Les carnets du Yoga –

N° 328 - juin 2014

 

 Par François Roux           

 

 

Bien que le yoga et sa pratique aient atteints aujourd'hui une notoriété quasi mondiale, force est de constater que, sur le plan sémantique, le mot « yoga » n'a pas fait la carrière fulgurante du vocable « zen ». Nul ne se vante encore « d'être yoga », alors qu'en ce début de siècle furibond, nous nous efforçons tous, plus ou moins, « d'être zen » !

 

D'où vient ce mot-star ? C'est l'abréviation du japonnais « zenna » ou « zenno », qui est lui-même la transcription, pour les oreilles nippones, d'un terme chinois « ch'an-na », abrégé en « ch'an ». « Ch'an » dérive lui-même du sanskrit « dhyâna ».

Ce mot désigne, dans la pratique du yoga indien, puis de la méditation bouddhiste, le recueillement de l'esprit et la réconciliation des dualités qui coupent l'être humain en deux : je/tu, sujet/objet, intérieur/extérieur,  attirance/refus,  vie/mort...

 

Selon la tradition du bouddhisme Mahâyâna, le « Grand Véhicule », cet état de recueillement parfait, atteint et enseigné par le Bouddha lui-même, fut ensuite transmis par une lignée de patriarches indiens -  de Mahâkâshyapa, disciple direct du Bouddha, jusqu'à Bodhidarma.

 

Ce dernier, fils présumé d'un prince du sud de l'Inde, se rendit par voie de mer en Chine, où il débarqua à Canton au début du V° siècle après J.-C., puis monta au monastère de Shaolin en Chine du Nord, où il s'installa pour enseigner le dhyâna bouddhiste qui, au contact du taoïsme chinois, donna naissance au Ch'an.

 

C'est avec Hui-neng, le sixième patriarche de cette lignée chinoise, que commença aux VII° et VIII° siècles après J.-C., la plus féconde époque du Ch'an.

 

Au début du XIII° siècle après J.-C., le célèbre maître japonais Dögen, issu d'une famille aristocratique lui aussi, se rendit en Chine pour recevoir l'illumination profonde.

Rentré au Japon, il y introduit le Zen Sôtô, l'une des deux grandes écoles japonaises avec le Zen Rinzai.

 

A toutes et à tous... hommages à votre belle zénitude !

 

Proposé par Monique Guillin

 

 

Rédigé par UCY

Publié dans #Spiritualité-philosophie

Repost 0
Commenter cet article