Yoga : Ancrage dans le moment présent

Publié le 6 Mars 2013

 

SANTE YOGA

N° 135 janvier 2013

 

D’après un article de Lionel Cruzille

En Occident, la pratique du yoga ou du Chi Gong est souvent réduite à l’idée de détente et de bien-être. Mais traditionnellement ces pratiques s’intégraient dans des ensembles qui  formaient un tout cohérent dont la portée était d’un autre ordre.

En Inde ou en Chine ces ensembles comprenaient :

- un Art de manger,

- un Art de soigner (massage ayurvédique, acupuncture, tuina etc…)

- et surtout une Voie spirituelle, dont le but était la révélation de notre véritable Etre (le SOI).

Un élément commun à toutes les Voies spirituelles est la VIGILANCE : la possibilité d’être présent au monde et à soi-même. Cette Vigilance passe par le CORPS et ne peut se vivre qu’à travers un corps détendu et relâché.

Le yoga et le Chi Gong favorisent cette détente et une meilleure circulation de l’énergie dans le corps pour rester en bonne santé, être plus vigilant et gagner en énergie que l’on peut réinvestir dans la Voie spirituelle. Mais ces pratiques permettent aussi d’ancrer le corps dans l’instant présent.

Etre ancré physiquement a deux conséquences :

L’augmentation de l’énergie :

Dans la tradition chinoise le centre d’énergie de notre corps s’appelle le TANTIEN ; il est situé en bas du ventre et permet l’ancrage physique et énergétique de la personne. C’est le relâchement qui permet d’accumuler de l’énergie à ce niveau et plus globalement ; et c’est pourquoi la pratique du Yoga, du Chi Gong et de Zazen va plus loin que la simple détente ou la bonne santé.

Pour ce qui est la Présence,

Elle augmente à force de pratiquer la vigilance ancrée dans le corps. Nous sommes plus ouverts, à ce qui se passe autour de nous mais aussi à ce qui se passe en nous (émotions, sensations). C’est un point essentiel sur la voie de la connaissance de soi car la conscience du corps, ici et maintenant, nous fait dépasser le mental et le monde de la pensée. Ainsi nous pouvons nous désidentifier peu à peu de nos émotions et du mental.

Nous réalisons dès lors que ces pratiques sont d’une portée beaucoup plus profonde que ce que l’on pourrait croire.

 

Pour aller plus loin :

Lionel Cruzille a écrit « Changement et transformation de soi » aux Editions Altess 2012.

 www.lionel-cruzille.com/   

 

Proposé par Christiane Delabre

 


Rédigé par UCY

Publié dans #YOGA

Repost 0
Commenter cet article