AMMA La sainte qui embrasse le monde

Publié le 12 Janvier 2012

 SANTE YOGA
N° 123
Décembre  2011
présenté par Christiane Delabre


D’après une interview menée par Laurence Pinsard


 Amma attire les foules par le rayonnement de son amour inconditionnel.

Tous se pressent pour recevoir le DARSHAN,

un geste qu’elle accomplit pour donner mais aussi

pour être un exemple de don de soi, de bonté, d’attention et de service.
 

 

amma18125ac6bdt0.jpg

 

Qu’est-ce que le Darshan ? 

C’est un geste, une étreinte qui a le pouvoir de consoler profondément, d’ouvrir le cœur, et même d’éveiller le potentiel spirituel.
Dans le passé ce geste a valu à Amma d’être régulièrement condamnée et même menacée car en Inde une femme pauvre et non mariée n’a pas le droit de toucher les hommes, ni les personnes de  castes supérieures.
Malgré cela, Amma a continué d’étreindre, de consoler et d’aider ses voisins encore plus pauvres qu’elle. Convaincue que chacun d’entre nous a la responsabilité d’aider les plus démunis, elle a démontré qu’il est possible de vaincre tous les obstacles quel que soit son sexe, sa religion, sa langue, son niveau social et son éducation.


Comment Amma définit-elle cet amour qui la transcende et qu’elle donne si généreusement ?
Le vrai but de toute vie humaine est de répandre l’amour sur les autres. Un flot continu d’amour s’écoule de son être vers toute la création et tant que ses mains auront la force de se tendre vers ceux qui viennent au Darshan, tant qu’elles pourront se poser sur l’épaule d’un homme ou d’une femme qui pleure, Amma continuera à donner le Darshan.
Elle se réfère souvent à l’amour maternel car pour elle la fibre féminine est faite d’amour maternel, de compassion, de patience et de désintéressement. L’amour qu’une mère transmet à son enfant lui donne du courage et de la force pour l’avenir. Les femmes qui engendrent le genre humain, devraient avoir un rôle égal à celui des hommes dans la société.
Une autre valeur est, à ses yeux, essentielle : c’est la compassion. Avoir de la compassion, c’est avoir une approche pleine de considération à la fois pour la nature, pour tous les êtres humains et plus généralement pour tous les êtres vivants. La compassion permet d’expérimenter un sentiment d’unité : nos actions ont un effet sur le monde, que l’on en soit conscient ou non ; nous sommes comme des graines enfilées sur un même fil, comme une chaîne dont les éléments sont interdépendants les uns des autres.


Comment mettre cela en pratique pour se changer soi-même et contribuer ainsi à un changement dans le monde ?
Il nous faut modifier notre mental pour être capables d’être heureux, satisfaits et en paix indépendamment des conditions extérieures.  L’important c’est de chercher à voir qu’on peut se changer soi-même plutôt que d’attendre que les autres changent car en se changeant soi- même, on a une influence sur les autres.
Amma a créé la méditation IAM pour cela ; c’est une synthèse de méthodes traditionnelles adaptées aux conditions mentales actuelles, aux contraintes du temps et aux besoins de l’homme moderne.
Amma termine en disant qu’accomplir des pratiques spirituelles sans accomplir d’actions désintéressées revient à construire une maison sans portes.  Elle espère inspirer à tous ses dévots des actions qui soient bénéfiques à l’ensemble de la société.

 

" L'amour est notre véritable essence.

L'amour ne connaît pas de frontières de caste,

de religion, de race ou de nationalité.

Nous sommes tous des perles enfilées

sur le même fil de l'amour. "

Amma

 

 

Centre Amma en France : Ferme du Plessis - 28190 Pontgouin
Tél. (de 11h à 12h) 02 37 37 44 30 
www.ammafrance.org
Amma consacre sa vie au secours des plus démunis, pourvoyant aux besoins alimentaires, à l’éducation, au soin et au logement d’un grand nombre de nécessiteux.
Parmi les différentes actions menées par son ONG : Embracing the World, nombreuses sont celles qui sont liées à la protection de la nature et à relier l’Homme à son environnement.

 

 

Rédigé par UCY

Publié dans #Spiritualité-philosophie

Repost 0
Commenter cet article