SOURCES- avril-mai-juin 2009

Publié le 28 Août 2009

n°11

Avril, Mai, Juin 2009

 

par Monique Guillin 

 


 

« Le soleil extérieur

a soif

du soleil intérieur »

 

Jacob Böhme

De signatura rerum (1622)

 

 

 

éditorial

 

Dans toute société juste, dans toute grande tradition, dans toute vraie civilisation, la Connaissance guide les hommes sur le chemin de la vie...

Aujourd'hui, dans notre pays,  on bannit la spiritualité. On l'ignore et on la craint. On la méprise, on l'attaque, on la conspue.

 «  De l'irréel conduis-moi au Réel » implore l'homme qui a soif de Vérité.

Nous avons cheminé sur cette voie étroite pendant les trois « Journées de la Spiritualité » de Tours les 3,4 et 5 avril derniers.

L'humanité a grandi au cours de ce week-end.

 

A.C.

 

 ----

 

Shikan- Taza

 

Shikan. Ce mot de la langue japonaise signifie  « seulement ». Ta signifie « faire », et za signifie « être assis ». C'est donc un exercice qui se limite à l'action d' « être assis », sans intention particulière, dans la pleine attention à ce qui est au moment présent. 

Votre attention doit être telle que vous devez ressembler à un tigre (ou à une tigresse) prêt(e) à bondir ! Ce conseil d'un maître zen indique que la méditation n'est pas inaction.

....

L'état originel de notre esprit ordinairement encombré de pensées autonomes, de souvenirs, de projets, est un état de paix.

 

 Jacques Castermane

 

Proche disciple de

Karlfried Dürkheim.

  

  ------

 

 

Honorer  la vie

 

La fraternité

au coeur des cités

 

Henry Quinson

 

Il y a vingt ans, ce jeune banquier d'affaires franco-américain rompt avec sa vie de trader  pour entrer dans un monastère cistercien... Un appel intérieur l'attire vers une autre forme de vie religieuse, au contact des pauvres et des étrangers. En 1995 la Fraternité Saint-Paul, est installée dans une HLM des « Quartiers-Nord » de Marseille. Une présence d'Eglise différente, dans la lignée du « nouveau monachisme » né aux Etats-Unis, qui aspire à réunir vie spirituelle communautaire, vie profes-sionnelle et hospitalité. Au contact  direct de populations en majorité musulmanes, ce « moine des cités » et ses compagnons vivent, sans esprit de prosélytisme, l'expérience au quotidien de la fraternité universelle, en se fondant sur la tradition chrétienne, pour laquelle aimer Dieu ou aimer son prochain sont une seule et même chose.


Livre : Moine des Cités, de Wall Street aux Quartiers-Nord de Marseille

(Editions Nouvelle Cité)

 


 
-------

 

Accompagner la vie

Ethique et spiritualité dans l'accompagnement des mourants et des personnes endeuillées

 
entretien avec

Rosette Poletti

 

D'abord infirmière, puis    diplômée en psychothérapie et en théologie. Elle est expert auprès de l'OMS. Aujourd'hui elle dirige l'Institut de Recherche et de Formation à l'Accompagnement de personnes en difficulté (l'IRFAP), préside l'association « Vivre son Deuil » et anime le cours  « Spiritualité et Ethique » pour les professionnels de santé.

 

L'accompagnant  est là pour faciliter le quotidien de la personne qui va mourir, l'écouter avec compassion et la ramener vers le centre de son être, tout cela afin qu'elle vive le mieux  possible le temps qui lui reste.

 

Aux soignants elle dit : « Ce que la personne attend est peut-être un geste simple, que vous pouvez faire avec beaucoup de tendresse ...»

 

« Je pense qu'il faut s'être posé soi-même les « vraies » questions pour savoir ensuite, entendre et comprendre les questions que se posent les patients en fin de vie ou en deuil ».

 

Propos recueillis par Nathalie Calmé

 

  ------

 

 

Du Dieu historique au Dieu éternel

 

par

Frère John Martin

 

Moine bénédictin indien, directeur spirituel du Shantivanam, un « ashram chrétien» du sud de l'Inde fondé par les pères   Monchanin et Le Saux.

C'est un lieu de dialogue entre christianisme et  hindouisme, mais surtout de recherche ensemble de la sagesse primordiale commune à toute religion.

A l'occasion de la fête de Pâques, il nous propose une méditation autour de la mort et de la résurrection du Christ. 

« Il me semble que la mort de Jésus doit être comprise sous des angles différents. »

 

Jésus avait une expérience de Dieu qui transcendait l'expérience de Dieu  dans sa tradition spirituelle. C'était une révolution car elle inaugurait la Nouvelle Alliance par laquelle les êtres humains devenaient le centre, et non plus la religion.

 

Dans l'Ancienne Alliance, la Loi et le Temple étaient absolus, alors que Jésus les a rendus relatifs, si bien qu'Il devint une menace pour toute la tradition juive.

 

La vérité éternelle ne pourra jamais être tuée.   Elle se lèvera et proclamera sa liberté.

 

 

 

  -----

 

L'Héritage de l'Inde

 

« Le pouvoir

        de l'amour »

par

Satya Narayan Das

 

Après une formation d'ingénieur il s'est tourné vers l'étude des Ecritures de l'Inde. Il dirige et anime un centre à Vrindavan (Inde) et enseigne en différents pays d'Europe.


« Pouvoir » et « Amour » sont deux mots qui semblent contradictoires. Quand nous regardons l'histoire de l'humanité, nous ne voyons que lutte pour le pouvoir...

L'amour signifie affection, service, don de soi et en même temps l'amour a un pouvoir maximum. 

Nous vivons tous sous l'influence de nos désirs et  si nous analysons ceux-ci, nous arrivons à la conclusion que la chose ultime que nous voulons obtenir, c'est le bonheur.

 

Seul l'amour nous donne le bonheur maximum, et c'est pourquoi l'amour a un tel pouvoir sur nous.

 

Les Upanishads, livre sacré de l'Inde, nous disent qu'il existe deux sortes d'amour. L'un oublie Dieu, l'autre a Dieu en son centre. 

 

L'amour doit venir de la source de l'amour. Dieu est cette source. Nous devons le mettre au centre de notre vie. Alors ce monde deviendra plein d'amour.

 

 

 ----

 

 

Un seul problème, de nombreuses solutions

 

par

Swami Tejomayânanda

 

A la tête de la Chinmaya Mission, il poursuit l'oeuvre de son maître : faire connaître le Vedânta selon la voie traditionnelle par l'étude des écritures et par la mise en  pratique des enseignements.
Le Vedânta dit « Vous n'avez pas de problèmes, vous êtes le problème ».

 

En fait, seul le « je » ou « ego » est responsable de mes problèmes. 

 

 

 

 


De nombreuses solutions sont proposées :

- D'abord le bon sens

 

- La voie de la connaissance ou voie de l'investigation : jnâna yoga, très subtile

 

- La voie de l'action : karma yoga, ou action sans ego

 

- La voie de l'amour ou bhakti yoga

 

 

http://chinmayamission.free.fr

 

 ----

 

 

Le rôle de la chasteté dans la vie spirituelle

 

entretien avec

Swami Chidananda

 

Il est considéré comme l'un des grands sages des temps modernes.  Il  avait succédé à Swami Sivananda, son maître, à la tête de la « Divine  Life Sociéty » de Rishikesh, l'un des hauts lieux au XXe siècle de perpétuation et de transmission de la tradition spirituelle de l'Inde, des disciplines yogiques et de la philosophie du Vedanta. A partir d'un entretien sur la place de brahmacharya (la continence sexuelle) dans la société traditionnelle indienne et sur son importance dans la vie spirituelle... ce texte explicite la notion de prana, énergie cosmique d'origine divine et véhicule du chercheur spirituel.


...

 

  

Poème

 

 

La harpe fait entendre

Une douce musique

Et la danse

Continue sans danseurs.

La musique est jouée

Sans doigts ;

Elle est entendue

Sans oreilles ;

Car Il est l'oreille

Et Il écoute.

La porte est fermée,

Mais l'encens

Est à l'intérieur

Et le rendez-vous n'est vu De personne.

Le sage comprend ces paroles.

 

                               Kabir

 

Rédigé par Denis Brossier

Publié dans #Spiritualité-philosophie

Repost 0
Commenter cet article