LES CARNETS DU YOGA- février 2009

Publié le 26 Août 2009

N° 274 – Février 2009

 pr Bernadette Guignot




Nyâya

Ce système est aussi connu comme ânvîksikî,  « science de la logique » et tarkashâstra, « science du raisonnement ».

Ananda Ceballos.


En sanskrit, Nyâya signifiant « raisonnement logique » est connu pour avoir fourni à la pensée hindoue des règles de logique et d’épistémologie. Système complet de philosophie, Nyâya est un outil indispensable à la science indienne (en médecine notamment car il enseigne avant tout à raisonner correctement).
En tant que système philosophique, le Nyâya est théiste ; il admet l’existence du Seigneur (Ishvara) mais sans s’y attarder car il ne développe pas de théologie.
Gotama- connu sous le nom de Aksapâda- fondateur supposé de cette école a écrit Les Aphorismes du Nyâya (Nyâyasûtra) et dont l’œuvre principale est le Tattvacintâmani.

 

------

Le taï chi chuan

L’art du mouvement en relation.


Cet art martial chinois consiste en des enchainements lents et fluides, pratiqués debout et de préférence en extérieur. Il peut être considéré comme un art dans le sens où son but est la transformation de l’homme. Dérivé des arts martiaux (kung fu), l’intention des mouvements consiste à des attaques et parades mais l’esprit est ici bien interne : la force n’est pas produite par l’énergie externe ( musculaire) mais par une mobilisation de l’énergie interne, concentrée dans le hara. Il est basé sur le principe taoïste de deux énergies complémentaires : le yin et le yang. Ces énergies font que rien n’est figé, fixé. Tout est mouvement aussi imperceptible soit-il.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Denis Brossier

Publié dans #YOGA

Repost 0
Commenter cet article