Le pressentiment du silence

Publié le 24 Mai 2018

JOURNAL DU YOGA

N°194   - MAI 2018

QUESTION A ERIC BARET.

 

 

Le pressentiment du silence, selon Eric Baret, c’est devenir le gardien attentif de la résonnance de notre intuition - d’abord invisible, puis de plus en plus intense jusqu'à devenir constante - que notre perception du monde est plus, la projection de notre activité mentale et affective qu’une réalité objective. 

En Inde Pratibha, cette intuition non formelle ne comporte ni image, ni savoir conceptuel ni appropriation possible. Vous devenez en quelque sorte le gardien le de cette résonance.

les Yoga Sutras de Patanjali décrivent l’intuition

comme une faculté qui donne un accès direct à la connaissance divine :

|| ३.३३||

pratibhād vā sarvam

Par l’intuition vient [la connaissance de] tout.

 

Les activités mondaines deviennent pour un temps secondaires et la lumière ou le silence qui s’incarnent de plus en plus, s’affirment comme le cœur de la vie.

Quand cette réalisation se stabilise, la vie de tous les jours devient à son tour l’expression la plus aboutie de cette révélation.

« La Conscience est le monde, le monde est la Conscience. »

Telle est la conclusion non mentale de cette grâce accessible à tous, sans sélection. Cœur de la vie, ce pressentiment ne peut s’incarner que lorsque toutes les énergies dispersées vers le faire et le non-faire deviennent réunies dans une écoute sans attente, véritable alchimie de ce pressentiment.

La pratique corporelle est le chant d’exploration idéal pour découvrir concrètement cette attention libre de choix, ou tension et détente sont pareillement accueillies dans l’écoute.

Quand le ressenti corporel est laissé libre d’intention, la tactilité s’éveille et cette dilatation devient éveil d’énergie. Cette radiation se déploie en brûlant nos limites et se résorbe dans la présence.

Tel est le cœur de ce yoga du Cachemire où la dissolution de l’énergie dans la Conscience, ainsi que son éventuelle apparition, devient le jeu de Shiva, la célébration de la vie.

"Le pressentiment du silence est la non-dualité. "

 

Proposé par Dominique Bart

 

pour aller plus loin : "le seul désir - dans la nudité des tantra. Eric Baret

 texte  sur la beauté, ci-dessous en PDF : extrait du livre "le corps du silence. Eric Baret

 

Rédigé par UCY

Publié dans #YOGA

Repost0
Commenter cet article