La maladie : ennemie ou alliée ?

Publié le 14 Juin 2017

Journal du yoga

Juin 2017 – n° 188

 

Carte blanche à Minako KOMATSU

 

Dans l’esprit de cercle de femmes, j’ai créé un espace pour nous accompagner et faire ce chemin de compréhension, pour soulager la douleur aussi, plus particulièrement autour de l’endométriose. Une voie que j’appelle du « féminin pacifié ».

Le Dr Olivier Soulier, médecin homéopathe et acupuncteur, s’intéresse depuis plus de 25 ans à la cause psychosomatique des maladies.

Pour lui, les maladies ne sont pas des obstacles à vaincre mais des messages et nos symptômes un langage, qui portent en mémoire tout notre vécu et les solutions de nos problèmes sur notre cheminement de l’accomplissement personnel.

La maladie n’est plus cet ennemi qui s’oppose à notre désir de croquer la vie à pleine dents, mais un messager qui nous montre le chemin. De combative notre attitude devient collaborative. Mère Teresa l’exprimait si bien : « je ne participerai pas à une manifestation contre la guerre, mais à chaque fois qu’il y a une manifestation pour la paix, je serai là. » pouvons-nous regarder le corps qui s’exprime par la douleur avec un regard bienveillant, avec une volonté d’entendre son message ?

 

L’endométriose brise le tabou autour de la féminité

Une maladie chronique dont les symptômes principaux sont l’infertilité et la douleur pendant le cycle menstruel, le rapport sexuel, ou même au quotidien. Encore méconnue, elle toucherait pourtant de 10 à 15 % des femmes en âge de procréer, soit plus de deux millions de Françaises. La lenteur du diagnostic viendrait de croyances telles que "c’est normal d’avoir mal pendant tes règles". Non ce n’est pas normal surtout quand la douleur est très forte.

L’actrice Laetitia Milot, et la chanteuse et mannequin Imany, atteintes, agissent pour sensibiliser le public à cette maladie encore tabou. L’endométriose se caractérise par le développement anormal de tissus semblables à l’endomètre (muqueuse interne de l’utérus) en dehors de la cavité utérine, ce qui provoque des lésions, kystes ovariens sur les organes génitaux , péritoine, appareils digestif, urinaire et plus rarement pulmonaire.

Selon l’association EndoFrance, les traitements hormonaux ou chirurgicaux ne sont pas une solution définitive même si ils peuvent endiguer l’évolution de cette maladie. Le Dr Delphine Lhuillery, médecin de la douleur au Centre de l’endométriose à paris Saint Joseph (GHPS) expérimente des méthodes non médicamenteuses, sophrologie, mésothérapie, ostéopathie, et méditation comme des compléments alternatifs à des traitements médicaux.

 

Un état d’esprit

Le yoga, union en sanskrit, peut être pratiqué comme un outil d’accompagnement pour mieux vivre ce parcours initiatique en induisant la vision pacifique et non duelle de notre corps et de notre esprit. Dans le cas de l’endométriose, la pratique de yoga en pleine conscience aide ces femmes à cultiver le lien bienveillant avec leurs corps. Elle agit à la fois au niveau des causes et de la perception de la douleur.

Certaines postures, comme le cobra ou la sauterelle, ont un effet d’automassage favorisant la circulation sanguine, tout en levant les tensions ligamentaires. Une pratique régulière du yoga favorise la sécrétion d’endorphine, puissant antidouleur naturel, qui agit aussi sur nos perceptions. La douleur, lorsqu’elle devient chronique, s’alimente elle-même, par une hypersensibilisation du système nerveux.

Le yoga régule le système nerveux et nous apprend à nous relaxer. La relaxation est un des aspects essentiels de la bonne gestion de la douleur. Dans mes ateliers, le yoga est utilisé comme un outil d’exploration pour entendre le message derrière le symptôme. Ce processus passe par le corps qui ouvre une porte vers la réconciliation du corps et de l’esprit, ce qui nous permet de vivre la maladie comme une opportunité d’évolution et une meilleure compréhension de soi.

 

Proposé par Dominique Bart

 

Pour aller plus loin :

L’association : www.endofrance.org

Atelier Kunda-Yoga spécial Endométriose avec Minako Kmatsu. : http.//kunda-yoga.com/   

A lire : Histoires de vie – Messages du corps du Dr Olivier Soulier – Ed Sens & Symboles.

 

Rédigé par UCY

Publié dans #YOGA, #Santé-alimentation -

Repost 0
Commenter cet article