Croyances alimentaires

Publié le 15 Mars 2017

Les carnets du yoga

 

N°354 / Février 2017

 

 

D’après un article de Sylvain Taillardat

 

L’alimentation nous concerne tous.

 

L’acte de manger est une généralité commune à toutes les espèces animales et est également un acte intime.

Nos habitudes alimentaires sont orientées vers des choix d’aliments qui dépendent de la zone géographique, les méthodes de préparation, ainsi que nos habitudes de consommation comme le nombre de repas dans la journée pris à heure fixe.

 

Notre alimentation est aussi influencée par notre intimité et notre inconscient.

Lorsque nous absorbons un aliment, il va subir une transformation biologique et chimique par un processus appelé la digestion. A l’état brut ou cuisiné, les aliments sont transformés en petits éléments et passent dans notre circulation sanguine. Ces éléments vont pouvoir apporter de l’énergie à notre organisme, soit construire ou réparer nos cellules.

 

Nos aliments après digestion vont devenir concrètement une partie de nous-même.

Cette réalité physiologique est mise à mal par notre inconscient. De nombreux travaux sociologiques et psychologiques montrent que notre esprit incorpore ce que représentent les aliments par ce qu’ils sont socialement et symboliquement.

Par exemple, pour devenir fort, on mange de la viande. En réalité, les protéines animales ne sont pas une source de force et de puissance. Ce sont les glucides qui apportent de l’énergie aux muscles.

Ces mécanismes inconscients sont à la base de nos croyances alimentaires. Ces croyances influencent quotidiennement nos choix et nos plaisirs, nos déplaisirs, nos valeurs entre le bien et le mal. La compréhension de nos croyances alimentaires permet de les accepter, les apprivoiser et de se sentir plus libre dans nos choix des aliments et dans certains cas de diminuer des frustrations parasites.

 

Proposé par Christophe gonzalez

 

 

Rédigé par UCY

Publié dans #Santé-alimentation -

Repost 0
Commenter cet article