la méditation de « lien » : Prise en charge des dépressions

Publié le 8 Février 2017

JOURNAL DU YOGA

Janvier 2017 – N° 179

Chronique santé du Docteur Lionel Coudron

Installez-vous confortablement. Bien calé, immobile. Vous êtes dans asana. Solide et stable, mais également dans la fluidité…..C’est ainsi que vous commencez probablement vos méditations.

…/… une étude récente a montré, sur des centaines de patients dépressifs que l’un des meilleurs antidotes à la dépression était le sentiment d’appartenance à un groupe.

Plus vous êtes impliqué dans des associations différentes (sport, culture, travail…) plus vous êtes intégré et moins vous avez de risque de déprimer ou de rechuter. Il s’agit d’une véritable alternative aux antidépresseurs classiques qui ne sont pas toujours efficaces et bien supportés.

…/…

Si vous plongez chaque jour dans une méditation qui vous permet de ressentir profondément dans votre chair le sentiment d’être en appartenance à l’humanité, ou relié à tous les êtres humains, voire à vos « enseignants », alors vous ne vous sentez plus seul et isolé, rejeté et abandonné : mais entouré, accueilli, important, comme un être humain digne d’être aimé et en partage avec la vie.

Vous devenez une partie de l’univers.

Cette expérience renouvelée chaque jour par la méditation devient alors une seconde nature et développe en vous un sentiment de sécurité et de confiance. Pour cela, il faut que votre méditation passe par un ressenti. D’abord s’ancrer dans la terre par la pratique des postures, tout en vous redressant vers le ciel. Installer une sensation de fluidité dans votre corps.

…/…

Cette méditation est simple à mettre en place tant elle répond au besoin fondamental d’être aimé et d’appartenir à une famille, un groupe, et en définitive à l’humanité toute entière dont nous sommes effectivement en réalité un des constituants unique et essentiel.

Présenté par Catherine Poulain Bourdichon

Rédigé par UCY

Publié dans #YOGA, #Santé-alimentation -

Repost 0
Commenter cet article