« Du yoga dans la vie de tous les jours »

Publié le 9 Novembre 2016

 

Les carnets du yoga

N° 350 - octobre 2015

 

Entendue lors de la Journée Internationale du Yoga, cette présentation du « yoga dans la vie de tous les jours », faite par Patrick Tomatis, Secrétaire Général de la FNEY, Président du Syndicat National des Professeurs de Yoga et de l'Ecole Française de Yoga, au Centre Védantique Ramakrishna.

 

Après les remerciements au Centre Védantique Ramakrishna qui organise cette rencontre à l'occasion de la journée internationale du yoga :

 

« Le yoga dans la vie de tous les jours », est un thème qui ne peut que nous interpeller, afin que nous nous interrogions sur le sens même de notre vie.

Pratiquons-nous en effet simplement pour rechercher un « mieux-être » ? Ce qui, bien entendu, est en soi plus que louable.

Ou avons-nous une exigence intérieure qui nous fait penser que « vivre » consiste avant tout par notre pratique à laisser l'être essentiel se révéler ?

 

Dans la première perspective, la pratique régulière du yoga permettra, grâce à l'étonnante panoplie d'exercices proposés, d'accéder à une certaine tranquillité intérieure et à un plaisir non négligeable partagé tant par le corps que par le psychisme, amenant le pratiquant à un bien-être certain.

 

Dans la seconde, l'aventure est tout autre, plus intense et présente en chaque instant de notre vie, la pratique du yoga doit être alors considérée comme « l'effort visant la stabilisation » (YS, I, 13). Toutefois, cette stabilisation ne s'assimile point à une immobilité figée ; elle est, « la propriété de couler paisiblement pour le psychisme ne se transformant plus » (Commentaire de Vyâsa, YS, I, 13).

Ainsi la stabilité réside en un écoulement tranquille à travers un mental qui est devenu immobile.  N'étant plus totalement accaparé par l'incessante activité de surface, le mental peut alors s'ouvrir à la perception d'un puissant et calme écoulement, qui tel un fleuve paisible chemine en son lit.

Dans cette alternative, il n'est alors plus question de simplement pratiquer le yoga à certains moments de sa vie journalière, on entre littéralement dans le yoga : le yoga devient la vie.

 

Diverses étapes vont jalonner le cheminement de celui qui s'est ainsi engagé dans cette aventure :

  1. Par les cinq yama, le « Je personnel », auquel nous étions totalement identifié, s'émancipe de certains comportements. Il prend alors conscience de la « dimension d'Être » et instaure un mouvement en cette direction.

 

  1. En retour, le « Je personnel » commence à percevoir les prémices d'un Souffle particulier, âtman, niché au cœur de l’Être et accède ainsi à des comportements qui émanent de ce dernier : les cinq niyama.

 

  1. La relation entre le 'Je’ personnel et la « dimension d'Être » ainsi amorcée va être renforcée.

- Par la pratique des postures, âsana, qui, grâce à l'instauration d'une profonde « respiration » va permettre de développer la circularité entre les deux protagonistes.

- Dans la mesure où aucun volontarisme n'est présent, relâchant à cet effet l'effort de tension au moment de l'expiration et où l'on médite sur l'infini en venant s'ouvrir à l'action du Souffle primordial lors de l'inspiration, Souffle qui nous portera plus loin dans l'accomplissement de la posture.

Ce souffle essentiel, va, grâce au rythme qui s'instaure dans le prânâyâma, se muer en un écoulement continu. On entre alors littéralement dans le yoga : le yoga devient la vie.

  1. Le centre de gravité psychique qui jusque-là se situait encore au niveau du « Je personnel » va opérer un déplacement pour venir se placer en l'Être qui recouvre en partie le « Je personnel » : prathyâra. 
  2. Dans les trois dernières étapes, dhârana, dhyâna et samâdhi, la « dimension d'Être » se place au centre du « Je personnel » qui devient progressivement transparent au rayonnement du Souffle primordial, âtman, qui se révèle en son cœur.

Ainsi la Vie est yoga, et le yoga est Vie...

 

FNEY : Fort de ses neuf cents enseignants, de plusieurs milliers de pratiquants qui les suivent, et de ses neuf écoles de formation agrées, la Fédération Nationale des Enseignants de Yoga s'emploie depuis bientôt cinquante ans à donner une image d'un yoga de qualité qui correspond au mieux à cette fantastique aventure du retour à l'Être tel que le décrivent les textes classiques, et elle s'élève contre toute utilisation réductionniste ou dévoyée qui pourrait en être fait. 

Pour aller plus loin : http://lemondeduyoga.org/files/2012/05/logo_fney.gif

 

Proposé par Monique Guillin

Rédigé par UCY

Publié dans #YOGA

Repost 0
Commenter cet article