La spiritualité dans la joie : Ramdas

Publié le 19 Août 2015

Terre du Ciel

août/septembre 2002 - N°60

 

Par Marc Avérous

 

Vittalrao Padukone, que nous connaissons comme RAMDAS, fut d’abord un homme comme vous et moi. 

Sa vie nous intéresse par l’exemple qu’il nous a donné : il s’est élevé – mais il s’en défend, c’est Ram, dit-il, qui l’éleva – au plus haut sommet de Réalisation que peut atteindre la vie humaine.

Vittalrao est un homme comme les autres avant qu’il n’entreprenne sa Sadhana.

Il étudie comme la plupart d’entre nous à l’école primaire, au collège, puis dans une école professionnelle. Il se marie, à une fille, et connait les aléas de la vie professionnelle. L’appel de Dieu en fait Ramdas alors, son sourire, qui était une spécialité de la famille Padukone, devient un sourire divin, expression d’un état de béatitude et d’amour qui coule de lui sans discontinuer.

On l’appelle « Papa » parce que sa fille, venue le rejoindre un moment dans ashram, lui donne naturellement ce nom, et que tout un chacun s’accorde à trouver que ça lui convient absolument. Son petit fils qui enfant, séjourna souvent à Anandashram « l’ashram de la joie », nom de l’ashram que Ramdas fonda, l’appelle lui aussi Papa.

Devenu Swami Shaddhananda un an avant de quitter son corps en juin 2001, Sriram Trikannad nous a laissé comme un dernier message de son intimité envers son maitre, grand-père et « Papa », un petit ouvrage qui nous ouvre une porte sur cette intimité, il met l’accent sur le côté blagueur du caractère de papa Ramdas, des clins d’œil, des bons mots et de grands éclats de rire. La spiritualité dans La joie, tel est le message de « With my Master », dont nous extrayons ce texte.

 

Où se trouve Dieu ?

Quelques gamins étaient assez hardis pour poser sans arrêt à Ramdas des question sur tous les sujets… il y avait parmi eux un garçon exceptionnellement précoce – il avait tout juste 4 ans – qui voyait Papa pour la première fois. Il lui demanda : « Où est Dieu ? » Papa mit sa main à l’endroit du cœur de l’enfant et dit : « Il est en toi ».

« Pourquoi est-ce que je ne Le vois pas ? », demande alors l’enfant. « Appelle-Le et Il se montrera à toi », dit Papa.

« Etes-vous Dieu ? » demande l’enfant. Papa rit gaiement, il se saisit de ses mains, le regarda chaleureusement, et lui dit : « oui, et toi aussi ».

« Dieu est-il gentil ? » voulut savoir l’enfant. « Que peut-il être d’autre », répliqua Papa, qui ajouta : « Il est aimable. Il est Amour. Il est merveilleux. »

Le garçon se tint silencieux un moment, puis il posa une autre question :

« Pourquoi y a-t-il tant de tristesse dans le monde, alors ? », « ne vois-tu pas que c’est Dieu Lui-même derrière tous ces masques ? Quand tu vas au cirque, et que tu vois le clown rire et pleurer, et prendre toutes sortes d’expressions, penses-tu réellement qu’il est triste pour de bon ? »

Ainsi continua la conversation entre Papa et ce garçonnet de quatre ans jusqu’à ce qu’il fût temps pour celui-ci d’aller manger. L’impression laissés par cet enfant persista dans l’esprit de Ramdas, car il me dit quelque temps après : « C’est un garçon intelligent, il ira loin dans la vie. »

 

Ramdas - Litanies de Ram

 

" Il y a deux échelles - amour et haine - Ô Ram, qui jaillissent de Toi.

Pour T'atteindre, c'est-à-dire pour monter, c'est l'échelle d'amour qu'on prend...

... Pour Te quitter, c'est-à-dire pour descendre, c'est l'échelle de haine.

L'amour mène à l'unité ; la haine mène à la différence.

L'unité est bonheur. La différence est misère. "

 

Pour aller plus loin :

. La suite des textes traduits et tirés du livre « With my Master » à lire dans ce numéro disponible à la bibliothèque de l’UCY.

- par Marc Avérous : Ramdas, un maître spirituel de l’Inde d’aujoiurd’hui (1ère biographie complète en fançais. Edition Terre du Ciel.

- par Swami Ramdas : Carnet de pèlerinage et Présence de Ram. Edition Terre du Ciel. Né en 1884 dans l'une des plus prestigieuses familles brahmaniques, un homme de trente-huit ans décide subitement de se vouer entièrement au Seigneur Râm. Abandonnant femme et enfant, vêtu de deux pièces de coton ocre, avec pour seules possessions vingt-cinq roupies et trois livres : la Bhagavad Gitâ, le Nouveau Testament et une biographie du Bouddha, il part, moine errant, sur les routes de l'Inde sacrée. Voyant le divin partout et en chacun, il devient Swâmi Râmdas, le " serviteur de Râm ", enseignant l'unité fondamentale des religions, et déchiffrant les sentiers de l'authentique Libération. Au bout du chemin, il fondera Anandashram, " l'ashram de la joie ", qui accueille encore aujourd'hui de nombreux pèlerins. C'est ce parcours étonnant, découverte de l'Inde divine par l'un de ses enfants les plus dévoués, que l'on découvre dans ce récit autobiographique, témoignage unique d'une spiritualité d'amour.

- sites français :

www.ramdas.fr

http://ramdas.fr/5_SATSANGS/HANUMANS_ANCIENS/hanuman0.htm

http://eveiletjoiedevivre.jimdo.com/ramdas/ :

 

Rédigé par UCY

Publié dans #Spiritualité-philosophie

Repost 0
Commenter cet article