Craquement des articulations

Publié le 1 Juillet 2015

Les carnets du yoga

N° 338 – juin 2015

 

La question du mois par un professeur de yoga :

« Que répondre à des élèves qui s'inquiètent de sentir

et entendre leurs articulations craquer ?

 

Rubrique « à votre avis » de Christiane Humbert

 

Deux professeurs répondent :

– Andrée Maman : « Dans chaque articulation au repos, il existe un vide ;

Quand on met à contribution une articulation, quelle qu'elle soit, le premier mouvement décoapte les surfaces articulaires et cela provoque un craquement, sans aucune signification pathologique. Il en est ainsi, par exemple quand on fait « craquer ses doigts ». C'est aussi ce qui se passe quand en kinésithérapie on manipule une colonne vertébrale douloureuse en provoquant un craquement. On sait actuellement que lorsqu'on provoque ce phénomène, on agit aussi sur des filets nerveux qui suppriment momentanément la douleur. Ceci fait comprendre pourquoi les personnes atteintes de lombalgie répètent les séances de manipulations ! Je ne nie pas la nécessité d'une bonne séance de kiné, tant la souffrance est grande, mais par la suite, il faudra au contraire bouger de façon adaptée pour résoudre le problème.

Si ces craquements se répètent et provoquent une sensation douloureuse il faudra à l'évidence s'en préoccuper, faire des examens complémentaires pour s'assurer du bon état de l'articulation. »

 

– Violaine Gersanois : « le craquement articulaire est dû à un phénomène de cavitation qui se produit au niveau du liquide articulaire (synovie) soumis à de brusques variations de pression. Il serait dû à l'apparition de bulles qui se forment et implosent. Un médecin américain a démontré que le fait de se faire craquer les doigts pendant des dizaines d'années n'était pas délétère pour ces articulations. Ce bruit ne peut être reproduit immédiatement contrairement aux craquements répétés qui se produisent à chaque passage par accrochage de deux surfaces articulaires ou d'une protubérance osseuse avec un tendon ou un ligament en cas de dysfonctionnement articulaire. Par contre, un craquement douloureux dans un contexte traumatique est pathologique. »

 

Présenté par Catherine Cuney

Rédigé par UCY

Publié dans #YOGA

Repost 0
Commenter cet article