Congrès Union Européenne de yoga à Zinal - Euy

Publié le 29 Juillet 2015

Thème

Ananda, béatitude, bonheur, bonheur suprême.

Ce mot sanscrit dote le yoga avec une finalité de l'amour inconditionnel et la joie infinie. Il rappelle d'un état ​​de conscience qui trouve son accomplissement dans le silence intérieur de citta. Cet état ​​est indemne de la maladie, la vieillesse, la mort, la peur, le stress, la tristesse. Il est joie pure comme source claire de la montagne. Notre culture basée sur le profit, l'utilité et la performance crée un stress, la fatigue et l'anxiété. Ceci est notre vie quotidienne dans l'ignorance de qui nous sommes.


Pourtant, notre pratique, si nous le faisons bien, peut nous permettre d'aborder un mode plus large de la conscience, «être, la conscience, la félicité" "sat chit ananda".
Et donc, en revenant sur ​​nous-mêmes, nous pouvons passer de faire du yoga à être dans le yoga, étant dans la joie. Non joie de faire, mais la joie d'être ... la conscience pure.
En 2015, le thème du Congrès nous invite à réfléchir sur cette trinité inconditionnelle de joie en nous-mêmes.

 

Libère-moi de mes mains
qui ne saisissent que des apparences.
Donne-moi de saisir ce qui est vrai.
Libère-moi de mes pieds
qui battent des chemins qui ne mènent à rien.
Donne-moi d’aller vers ce qui est présent partout.
Libère-moi de mes yeux
qui ne voient que des ombres.
Donne-moi de voir l’invisible.
Libère-moi de mes oreilles
qui n’entendent que des sons qui meurent.
Donne-moi d’écouter ce qui est sans bruit.
Car c’est toi qui m’amène
de l’obscurité à la lumière
de l’aveuglement à la sagesse
du mensonge à la vérité
de la division à l’union
de la pauvreté à l’abondance
de la limitation à la plénitude
de la peur à la confiance
de l’égotisme à l’amour
du malheur à la béatitude
de ma personne à mon être
de mon moi à mon soi
de moi à Toi.

Texte manuscrit de M.Motmans – Clairefontaine

 

 

Rédigé par UCY

Publié dans #YOGA

Repost 0
Commenter cet article