Satsang avec Micheline Flak : A propos de la méditation !

Publié le 19 Juin 2015

Le journal du yoga

juin 2015 -N° 162

 

D'après un article de Micheline FLAK, rédactrice de la rubrique mensuelle « Satsang »

 

Question : « Pourquoi ce buzz autour de la méditation ? A quoi sert-elle ? »

Réponse MF : Vous réagissez haut et fort face au tapage médiatique autour d'un sujet pourtant exploré depuis des siècles. Patanjali, il y a 2 500 ans, présente la méditation, dhyana en sanscrit, comme le sommet du yoga. Dhyana se retrouve aujourd'hui sous les feux des projecteurs, en posture de lotus, refuge convenu des clichés sur la question.

La science s'en mêle et mesure son influence sur les méditants avancés. Notons au passage que la pose d'électrodes sur la tête de yogis a été initiée par le Dr Thérèse Brosse, pionnière envoyée en Inde par le ministère de l'Education nationale, ceci en 1936 !

De nos jours, les chercheurs en neurosciences sont légion. Dans leurs laboratoires sophistiqués, ils repèrent les ravages du stress et constatent ceci : la méditation calme le cerveau sans les effets délétères de la médication.

Le cerveau se nourrit à l'accoutumée des stimuli apportés par la vue, l'ouïe et tout l'appareil de sensorialité. Mais trop, c'est trop, il y a surchauffe ! Elle est suscitée par l'accélération des ondes cérébrales. La réduction de cette fréquence requiert des pratiques graduées que proposent les diverses étapes de l'échelle de Patanjali (les huit échelons du yoga).

En résumé, la pratique méditatoire aide à sauvegarder notre équilibre mental et émotionnel. Un autre aspect : dhyana nous fait toucher par le dedans une réalité méconnue capable de relier nos forces vives à celles plus vives encore de l'universel. Ce qu'on appelle l'éveil. Par-là, on met en œuvre des ressources qui nous rendent plus résilients face aux aléas de l'existence.

De plus, en méditant, on découvre le trésor le plus précieux : la puissance créatrice. Les formes de méditation sont compatibles avec l'implication dans le monde. Elles ne peuvent se réduire à une seule posture, une seule technique.

Par une pratique régulière, on retrouve l'émerveillement. En bref, la joie de vivre.

Voilà à quoi sert la méditation !

 

 

Présenté par Catherine Cuney

Rédigé par UCY

Publié dans #YOGA

Repost 0
Commenter cet article