Le sens intérieur

Publié le 15 Avril 2015

Le journal du yoga 

N° 157 - Janvier 2015

 

d'après un article de Lucile de la Reberdière

 

Le Docteur M.V. Bhole, est médecin, yoga-thérapeute, yogâchaya indien et ancien co-directeur du département de recherche scientifique de physiologie du yoga de l'Institut Kaivalyadhama à Pune,

Il est connu dans le monde du yoga pour son interprétation des concepts du prânâyâma dans une compréhension de la physiologie médicale moderne.

Depuis 1995, il consacre plusieurs mois par an à l'enseignement de sa démarche, Anubhâva yoga, à travers le monde.

 

 

Le journal du Yoga : Vous proposez une interprétation scientifique du yoga des Vedas, qui sont des textes transmis à travers une tradition pluri millénaire.

La science, par définition est amenée à évoluer, au gré des progrès de la recherche. Cela n'est-il pas paradoxal de conjuguer la science, tournée vers l'avenir et les Vedas, qui signifient, rappelons-le, « connaissance éternelle » ?

 

Dr. M.V. Bhole : Les Vedas sont une science, peut-être pas selon les normes scientifiques actuelles. Mon travail est de comprendre cette science ancestrale des Vedas, à la lumière de la science moderne. 

Par « comprendre », j'entends « faire l'expérience ». Comment ? Eh bien, c'est faire le lien entre ce qui est vécu à l'intérieur de soi et ce qui peut être compréhensible de façon médicale, physiologique.

 

JdY : Est-ce pour cette raison que vous avez nommé votre enseignement « Anubhâva Yoga », qui signifie « yoga de l'intérieur » ?

 

Dr. B. : Anubhâva Yoga est une démarche d'éducation à la santé. On éduque la personne pour un certain type de pratique. Tandis que le système d'éducation au yoga sert à se connaître soi. C'est une démarche basée sur l'expérience intérieure, par soi-même et pour soi-même. Elle ne sert à rien d'autre... Pour connaître le yoga véritablement, il n'y a que l'expérience que l'on en fait.

 

JdY : Le travail du souffle, le pranayama, est au cœur de votre pratique. S'agit-il d'une éducation à la respiration ?

 

Dr. B. : Si on regarde la science médicale, on voit que trois activités gouvernent l'individu : l'activité motrice, sensorielle, et celle qui est issue de la connaissance. Le pranayama se situe au carrefour des trois puisqu'il naît dans le cycle respiratoire, alimente la relation au monde grâce aux sens et donne accès à l'expérience de vie, à travers la connaissance... On s'éduque soi-même à travers sa respiration. La respiration vous maintient en vie sur un plan physique et vous maintient dans la vie, sur un plan mental. Donc, non, le pranayama ne sert pas à apprendre à respirer.

 

JdY : Le terme « expérimental » revient beaucoup dans votre enseignement. Mais dès l'instant où il fait l'objet d'une pratique, le yoga n'est-il pas toujours de l'ordre de l'expérience ? Il n'y a pas de yoga au sens conceptuel.

 

Dr. B. : Prenons un morceau de sucre : il est blanc avec une forme cubique, mais ce que l'on en voit n'a rien à voir avec ce que sera le sucre lorsqu'il fondra sur la langue. Il n'a rien à voir non plus avec la composition naturelle du sucre que l'on peut mesurer par des analyses. Bien sûr, l'observation est une source de connaissance, mais elle n'est pas la seule. Des tas de livres sont consacrés à l'importance des échanges gazeux dans le corps, mais est-ce que ce sont ces textes qui vous permettent de les expérimenter ?

 

JdY : Anubhäva Yoga intègre-t-il la dimension spirituelle du yoga ?

Dr. B. : Totalement.

 

JdY : Comment la conjugue-t-il avec la dimension biologique et scientifique de la pratique ?

 

Dr. B. : Quand je dis « je parle », qui est-ce qui parle ? Faire l'expérience, c'est ça la spiritualité. Dès l'instant où la pratique du yoga vous permet de faire l'expérience d'un élément en vous ou à l'extérieur de vous, un morceau de sucre ou votre colonne vertébrale, vous êtes dans l'esprit donc dans le spirituel. Par contre, quand vous parvenez à vous situer par-delà votre esprit, c'est-à-dire à amener l'expérience dans le champ de la conscience qui est reliée à tout, là ce n'est plus seulement spirituel, c'est transcendantal.

 

Propose par Monique Guillin

 

Plus d'infos : http://anubhava-france.fr/ 

Bibliographie : Pour commander les écrit du docteur Bhole, "Faire l'expérience du yoga", tome 1 et tome 2.  contacter : Danièle LAFFOND KOULYTCHIZKY par mail.

E Mail : dlaffond@club-internet.fr

 

Rédigé par UCY

Publié dans #YOGA, #Spiritualité-philosophie

Repost 0
Commenter cet article